96% des recherches quotidiennes sur les moteurs de recherche en France sont effectuées depuis Google. Être un bon élève aux yeux des algorithmes est essentiel pour votre trafic, vos conversions, votre entreprise.

Google, son empire

Des mises à jour s’intègrent chaque année aux algorithmes pour diverses raisons, la plupart du temps, elles visent à améliorer l’expérience des internautes / mobinautes et affectent le référencement.

De l’ajout de fonctionnalités (Google Instant Search en 2010) à l’implémentation de nouveaux critères pour effectuer le ranking des sites dans les SERP, Google nous oblige à rester informé des bonnes pratiques.

Très récemment Danny Sullivan, ancien de Search Engine Land, qui est une pointe du SEO. Il a rejoint la division de Google pour en devenir le porte-parole. Son rôle va être de simplifier le dialogue et les échanges entre les équipes techniques et les partenaires des quatre coins du monde.

Une intéressante analyse réalisée par Searchmetrics montre les signaux qui peuvent influer positivement sur le positionnement des pages.

Mais, comment optimiser son référencement?

À l’heure actuelle, il y a bien un bien élément important dans les critères de Google, c’est le contenu. Autrefois, il suffisait de publier des articles avec une série de mots-clés et des termes similaires à votre mot-clé principal.

Mais Google n’est pas fou, les règles ne sont plus les mêmes.

Balisez votre contenu, soyez pertinent et rendez le lisible.

Le backlink perd peu à peu son importance dans les critères de ranking, obtenir des backlinks est facile. Produire des contenus intéressants, lus et partagés est un peu plus complexe.

La qualité d’un contenu jugé par Google n’est pas mesurée par un humain, ni par un robot, elle est calibrée par rapport aux intérêts des internautes.

Nombre de mots
Le nombre de mots dans un article est très important. L’étude nous prouve que les sites avec plus de 1000 mots ont plus de chances d’être dans le top 10.

Lisibilité
La lisibilité est aussi un critère qu’il ne faut pas sous-estimer, avez-vous déjà lu un article de Neil Patel? Il utilise des sauts de ligne à presque toutes ses phrases pour rendre son texte lisible, clair et ses articles dépassent les 2 500 mots.

Mise en forme
Enfin, prenez le temps de mettre en forme votre texte afin d’aider les moteurs de recherche à comprendre les mots-clés importants, utiliser les bonnes balises pour hiérarchiser votre contenu (H1, H2, H3, etc…).

Ces trois points sont tout à fait logiques. Prenez plus de temps que vos concurrents pour aborder vos sujets, vous serez récompensé. Bien évidemment, d’autres facteurs entrent en compte pour le classement mais nous aurons le temps de revenir sur ce point dans les prochains articles.

Audit SEO

L’expérience utilisateur (UX) pour optimiser son référencement

Il n’est plus étonnant de voir des sites en responsive design griller des places à des sites avec plus de contenu.

Comme la tendance des utilisateurs est en pleine transition, c’est normal que Google favorise les sites capables d’afficher correctement des contenus sur ordinateurs, tablettes et mobiles.

Le confort de lecture, les couleurs utilisées, les images et un menu agréable donnera envie à vos visiteurs de rester sur votre site.

Utilisez correctement les mots-clés

Il fut un temps où les mots-clés en masse fonctionnaient. Mais, cette époque est plus que révolue, le bourrage de mots-clés est désormais une pratique condamnée par les moteurs de recherche.

Cette volonté de réduire le nombre de mots-clés permet de rendre la lecture plus naturelle, agréable et compréhensible par les internautes.

Vous rédigez pour des humains, pas des robots.

Croyez-moi, vous obtiendrez plus de clients avec des articles intéressants que des clics sur vos premières positions avec des pavés qui se placent sur des requêtes exactes.

Utilisez correctement les liens

Pendant longtemps, la mode était de balancer des liens dans tous les sens sur les histoires. Google obtenait des ancres sympas, les webmasters avaient la possibilité de faire remonter des liens rapidement.

lien-externe-referencement

lien-interne-referencement

Cette pratique est aussi à bannir. Attention, cela ne veut en aucun cas dire que les liens n’ont plus d’importance.

L’étude de Searchmetrics nous montre simplement qu’il est préférable de se soucier de la qualité des liens internes et externes plutôt que d’en insérer à outrance sur les mots-clés.

Quel est l’impact des réseaux sociaux sur le référencement ?

Nombreux sont les avis sur le sujet, rien de mieux qu’une étude pour le prouver.

facebook-impact-referencement

twitter-impact-referencement

Google ne s’est jamais vraiment prononcé sur ce point, dire que c’est un facteur déterminant serait une erreur. Cependant, on peut observer que les réseaux sociaux envoient des signaux positifs lorsque votre contenu est pertinent.

Pour optimiser son référencement et plaire à Google, il faut plaire aux visiteurs.

Audit SEO - Long